Je crois pourtant

Je sais que beaucoup d’hommes vivent sans espérance,
et je crois pourtant que Dieu ne désespère d’aucun d’eux.

Je sais que le monde est imparfait, ingrat et cruel,
et je crois pourtant que Dieu compte sur nous pour le rendre habitable.

Je sais que dans tout homme se cachent des réserves insoupçonnées de cruauté,
et je crois pourtant que l’Esprit Saint peut le rendre capable d’aimer.

Je sais que notre liberté est souvent illusion et nos pouvoirs minuscules,
et je crois pourtant que rien n’est fatal, surtout pas le sens des choses.

Je sais que la mort a toujours le dernier mot,
et je crois pourtant que le cœur de Dieu ne laisse perdre aucun moment de vie.

Je sais que ma vie est celle d’un pécheur : je ne compte pas sur ma vertu,
et je crois pourtant que Jésus m’ouvrira le pardon de Dieu.

Je sais que les hommes naissent dans une culture, une histoire, une religion,
et je crois pourtant que l’amour a quelque chose d’éternel.                                                                                       

Je sais que ce que je sais du monde n’est presque rien,
et je crois pourtant que je sais l’essentiel quand je dis en Église :
je crois en Dieu le Père, Créateur du ciel et de la terre.

Jacques Noyer (ancien évêque d’Amiens)

Cet article a 1 commentaire

  1. Groyer

     » j’avais faim et vous m’avez donné à manger »
    Le confinement a engendré une grande précarité des personnes en chômage partiel, en perte d’emploi, étudiants, migrants, personnes en fin d’aide sociale.
    A Paris Août secours alimentaire distribue dans 5 centres 1600 repas par jour.
    Sur Créteil la Mosquée Sahaba donne pendant le Ramadan des colis alimentaires au plus démunis. Elle a proposé à ASA de porter secours à 10 familles de Thiais et de Vitry.
    Merci à tous ceux et celles qui prennent soin des autres soit en prenant des nouvelles des uns ou des autres qui sont confinés, soit en proposant une aide alimentaire ou autre aux plus démunis.
    Rendons grâce pour tous ces petits gestes de fraternité et du prendre soin.
    Marie thé

Laisser un commentaire